Recherchez dans les actualités

​Voyage au pays du froid

Energie décentralisée
10/10/2016

Le froid réchauffe : comment produire du froid sans réchauffer ? Telle est la problématique énoncée par Erik Orsenna au début de la Matinale de l'Innovation qui était consacrée à ce sujet brûlant le 20 septembre 2016.

Françoise Gorga, Directeur Recherche et Innovation à l'ANIA, Christian MILLET, Secrétaire Général, Syndicat des Entreprises des Glaces et des Surgelés, Jonathan LEGUIL, Expert Réfrigération chez ENGIE Axima et Graciela ALVAREZ, Directeur de Recherche à l'IRSTEA ont échangé pour partager leurs pints de vue et leurs pistes de recherche pour de nouvelles solutions décarbonées & à haute performance énergétique.

Extraits de la Matinale :

Le froid est une des cinq thématiques clé pour assurer la compétitivité du secteur de l'industrie agro-alimentaire à l'horizon 2020/2025. Aujourd'hui, les fluides utilisés en réfrigération / climatisation ont un impact sur le réchauffement climatique 1300 à 4000 fois au CO2.

Dans les pays industrialisés, 15% de la consommation énergétique est dédiée au froid, ce qui est absolument colossal. De plus 5 à 8 % de l'émission des gaz à effet de serre provient du froid. L'industrie du froid doit évoluer pour pouvoir utiliser de nouveaux fluides qui ne soient pas nuisibles à l'environnement, et en complément, travailler sur l'efficacité énergétique des machines pour qu'elle consomment moins.

L'industrie agro-alimentaire doit trouver des moyens de produire du froid de façon plus durable, mesurée et contrôlée, pour partciper aux économies d'énergie qui concernent tout le monde, industriels ou citoyens.


C'est une des raisons pour lesquelles l'ANIA et ENGIE lancent ensemble un appel à projets sur la récupération de chaleur fatale. Les équipements frigorifiques rejettent beaucoup d'énergie thermique au cours de leur fonctionnement. Cet appel à projets veut trouver des solutions permettant de donner de la valeur à cette énergie thermique rejetée à une température de 30 à 40 degrés. L'idée est de valoriser cette chaleur perdue et d'en faire une ressource.