Recherchez dans les actualités

Convergelux et l'énergie solaire thermodynamique

Energie décentralisée
12/06/2017

Convergelux, une startup brésilienne basée à Sao Paolo développe un projet d’ Energie Solaire Thermodynamique (ETS). Convergelux sera présent à VivaTech sur le Lab Energy d’ENGIE. Nous avons demandé à Carlos Klemz, co-directeur de nous parler de ses projets et de ce que représente pour lui cette partcipation à Vivatech.


Bonjour Carlos. Pouvez- vous nous présenter votre société et votre projet ?

Convergelux a été fondé en 2016 après la création d'un prototype par Alberto Scapiml, mon co-directeur. L'avantage principal de l'Energie Solaire Thermodynamique, outre le fait, bien évidemment, qu'elle est totalement propre – c'est qu'elle permet le stockage de l'énergie en phase thermique, ce qui peut porter l'efficacité du système à 70-80%. Jusqu'à présent, l'énergie était généralement transformée en énergie électrique, mais moins de 25% de celle-ci est directement utilisée. Le reste se perd en énergie thermique re-transformée : quel gaspillage ! Capter et stocker en phase thermique, puis utiliser en thermique ou électrique, c'est bien plus logique... et économique.


Et en quoi votre projet est-il particulièrement innovant ?

Le système Convergelux est révolutionnaire par sa modularité, qui le rend infiniment extensible pour un coût linéaire. Actuellement, les architectures en ETS se font globalement à une très grand échelle, adaptée aux grandes centrales des services publics ; le système Convergelux peut s'adapter à des besoins divers. C'est une solution parfaite pour les micro-réseaux décentralisés ou les auto-producteurs, une centrale de taille réduite à destination des gros consommateurs d'énergie : l'industrie, le commerce, l'agro-alimentaire, ou diverses communautés.


Parlez-nous de votre histoire avec ENGIE

Evidemment, le système Convergelux est totalement en harmonie avec la production décentralisée d'énergie que favorise ENGIE. L'année dernière, nous avons participé aux Grands Prix de l'Innovation qu'organisait ENGIE au Brésil, et c'est alors que nous avons rencontré les représentants locaux. A l'avenir, nous espérons développer une relation plus étroite.


Comment voyez-vous l'avenir de l'ETS, et quel rôle y jouez-vous ?

L'ETS compte parmi les systèmes de production d'énergie propre les plus efficaces et souples. Elle s'intègre facilement aux unités thermo-électriques existantes pour créer un système hybride donnant une grande stabilité d'alimentation ; elle peut remplacer les brûleurs de combustibles fossiles ou de biomasse, tout en retenant les turbines et générateurs existants ; ou bien évidemment, elle peut suffire à elle-même. Je prévois le remplacement de plus en plus fréquent des générateurs thermo-électriques en fin de vie par des unités ETS.


Qu'allez-vous montrer à Vivatech ?

Nous en sommes encore au stade de projet ; c'est donc cela que nous allons présenter, à travers des animations et des vidéos de présentation, insistant sur la modularité, l'extensibilité, et la large gamme de possibilités qu'offre le micro-réseau.


Qu'attendez-vous de votre présence à Vivatech avec ENGIE ?


Nous aimerions changer l'idée, courante mais erronée, que l'ETS n'est pas encore financièrement compétitive, et démontrer qu'elle est tout à fait appropriée pour les centrales à taille réduite.
Bien sûr, nous espérons rencontrer également des partenaires potentiels, des investisseurs, des clients aimables et des fournisseurs stratégiques.


Y a-t-il des questions que vous auriez aimé que je vous pose ?

Oui, deux !

  • Tout d'abord, comment notre technologie se compare à d'autres systèmes d'énergie distribuée.
  • Et ensuite, quels sont les segments du marché que nous ciblons.

Et les réponses ?

L'énergie solaire et éolienne présente un problème majeur : l'intermittance. A ce problème, l'ETS offre la solution la plus efficace et économique. L'énergie thermique est une forme souple d'énergie intermédiaire, qui dispose d'une industrie de conversion bien établie.

Et nous ciblons principalement les communautés rurales et périurbaines, ainsi que les entreprises de toute taille, grandes consommatrices d'énergie thermique ou électrique.

Ce qui représente un marché énorme !