Recherchez dans les actualités

Retis, le réseau national des professionnels et experts de l’innovation chez ENGIE

Autres innovations
07/02/2017

Le Réseau Retis est le réseau français des professionnels et experts de l’innovation sur les territoires. A l’occasion de son séminaire d’hiver, accueilli chez ENGIE le 31 janvier 2017, Patrick Valverde, président de Retis nous parle de ce réseau et de ses relations avec ENGIE.

Q- Parlez nous de Retis.

Retis, c’est le réseau national de l’innovation. Derrière cette baseline, nous fédérons depuis 30 ans toutes les structures issues des initiatives territoriales : technopoles, centres européens d’entreprises et d’innovation, incubateurs, certains pôles de compétitivité.

Retis rassemble une centaine de ces structures qui ont pour vocation l’aide à la création d’entreprise innovante, l’aide à la croissance et l’animation des territoires d’innovation français.

Nous sommes présents sur l’ensemble du territoire français, en particulier par le biais des labels technopoles qui garantissent la capacité d’un territoire à s’organiser en matière d’accompagnement à l’innovation. Notre point fort est ce très fort ancrage local et territorial.

4500 à 5000 entreprises sont accompagnées par nos membres tous les ans. Cet accompagnement se traduit notamment par de l’aide au financement, à la levée de fond, à la stratégie, à la croissance, et par divers services et offres d’hébergement…

Parmi ces entreprises, 2/3 sont des entreprises en création, startups ou jeunes PME et 1/3 sont des entreprises déjà existantes que nous accompagnons plutôt dans leur croissance.


Q- Les Ecomasterclass sont un des outils que vous avez développé. De quoi s’agit-il ?

Le réseau Retis est un réseau de professionnels qui souhaitent capitaliser leur savoir faire en matière d’accompagnement à l’innovation. Nous échangeons entre nous sur les bonnes pratiques et nous créons des événements et des rencontres sous la forme de formations - actions dont les Ecomasterclass, qui représentent l’une des ces initiatives.

Le programme d’EcoMasterClass, soutenu par l’ADEME est opéré en partenariat avec un de nos membres, Creativ, depuis 3 ans.
L’originalité de ce programme est que les actions ont lieu en mixité entre les entreprises accompagnées et les structures d’accompagnement. Il s’agit d’un coaching collectif pour les professionnels de l’innovation et pour les entreprises éco-innovantes.

Au cours de ces Ecomasterclass, les entreprises bénéficient d’une expertise de leur projet par un pool d’experts. Avec nos grands groupes partenaires, ces événements prennent une dimension d’open innovation.


Q- Pourquoi un partenariat ENGIE Retis ?

Depuis quelques années nous développons les partenariats avec les grands groupes. Retis et ses membres sont des interlocuteurs privilégiés des grands groupes pour faire du sourcing de startups et provoquer des moments d’échange avec ces startups.

De par son fort ancrage territorial et local Retis est en capacité de relayer efficacement les initiatives, challenge et appels à projets proposés par ENGIE.


Q- En quoi la démarche d’ENGIE vous parait-elle originale ?

Elle est surtout très volontariste. Ce n’est pas un hasard si notre séminaire d’hiver a eu lieu chez vous. Il y a une structuration de la direction de l’innovation qui est particulièrement accessible, avec qui il est facile d’échanger.


Q- Quelles synergies de vos actions avec l’international ?

Retis a exploré depuis longtemps l’accueil et l’échange de startups dans les programmes nationaux dont nous sommes partenaires, mais aussi à l’initiative de certains de nos membres.

Notre programme FACE est un programme d’action formation centré sur la problématique de l’installation aux Etats-Unis et bien sûr nous relayons des outils comme le FrenchTech Ticket ou les initiatives des collectivités.

En terme de réseau, nous avons des partenariats très forts aux Etats-Unis, et en développement en Afrique du Sud, et bien-sûr au niveau européen, comme avec l’Italie par exemple.

Certains de nos membres sont aussi membres de EBN (European Business Network) ce qui nous donne accès à 240 structures dans toute l’Europe, qui peuvent être des partenaires pour l’internationalisation des startups.


Q- Quel voeu feriez-vous pour le réseau Retis en 2017 ?

Bien sûr j’en ai plus d’un ! Mais si je dois n’en choisir qu’un, ce serait qu’en France on arrive à reconnaître l’expertise de la conduite de l’innovation et à avoir plus de confiance dans ce qui existe déjà. Essayons d’utiliser les outils qui existent déjà, comme la BPI, au lieu de vouloir inventer de nouveaux outils.

En matière d’accompagnement à l’innovation, nous sommes un des pays les mieux dotés au niveau mondial, en particulier pour les phases de création d’entreprise.